Comité des sages



Wayne Byars est américain, professeur de danse classique depuis trente-sept ans. Il enseigne à Paris, où de nombreux danseurs classiques et contemporain suivent son enseignement qui s’appui sur une pédagogie humanist, ludique et actuelle. Auteur du livre “Leçons de Danse, Leçons de Vie” (éditions First 2017) . En 2017 Wayne Byars a été nommé chevalier des Arts et des Lettres par le ministère de la Culture


Marie-Claude Pietragalla, née à Paris, est une figure emblématique de la danse française. Elle fait ses études à l’École de Danse de l’Opéra de Paris, et elle est engagée dans le corps de ballet de l’opéra de Paris où elle gravit tous les échelons jusqu’à sa nomination en 1990 de “Danseuse Étoile” sous la direction de Patrick Dupond à l’issue de sa prise de rôle de Kitri dans le Don Quichotte de Rudolf Noureev.

Elle danse tous les grands rôles du répertoire classique et travaille avec les plus grands chorégraphes contemporains : Rudolf Noureev, Mats-Ek, Maurice Béjart, Jerome Robbins, William Forsythe, Roland Petit, John Neumeier, Martha Graham, Carolyn Carlson, Jiri Kylian…

En 1998, elle est nommée Directeur Général du Ballet National de Marseille et de son École Nationale Supérieure de Danse. C’est un moment spécifique dans sa carrière, elle rencontre le danseur et chorégraphe Julien Derouault et ensemble développent leur propre langage chorégraphique. Leur collaboration donne naissance à des créations marquantes comme Sakountala, Fleurs d’automne, Ni dieu ni maître ainsi que leur version très innovante de Don Quichotte créée à l’Opéra de Marseille. 

En 2000, Marie-Claude Pietragalla décide de créer une société de production lui permettant d’être la première danseuse à se produire à L’Olympia dans le solo mythique Don’t Look Back, chorégraphié par Carolyn Carlson et qui tournera pendant 10 ans dans le monde entier. En 2004, Marie-Claude Pietragalla fonde avec le chorégraphe Julien Derouault leur compagnie, le Théâtre du Corps Pietragalla - Derouault. Ils développent ensemble une technique et une esthétique sur la théâtralité du mouvement. Ils questionnent la relation au corps, au temps, à l’intime et à l’autre en explorant d’une manière inédite le théâtre et la danse, la résonance du geste au texte et du texte au mouvement. Leur travail commun met l’humain au centre de leur inspiration, leur écriture chorégraphique explore et exprime ce qui constitue et définit notre humanité profonde. Elle co-écrit avec Julien Derouault des créations qui s’imposent par leur originalité comme Etre ou paraître, les Chaises, Conditions Humaines, la Tentation d’Eve, Marco Polo qui ouvrira le festival culturel des Jeux olympiques à Pékin, Lorenzaccio, la femme qui danse ou la Solitude des champs de coton. Marie-Claude Pietragalla est nommée Officier de la Légion d’honneur en 2019, Commandeur des Arts et des Lettres en 2018 et Officier des Arts et des Lettres en 2011. Elle est nommée en 2008 Chevalier de la Légion d'honneur, en 1997 Chevalier de l’Ordre National du Mérite et en 1994 Chevalier des Arts et des Lettres. En 1998, elle fait son entrée au Musée Grévin et dans le Petit Larousse. Elle reçoit en 1998, le Prix Paul Belmondo, et le Prix Benois de la Danse (Moscou). Marie-Claude Pietragalla est, en 2014, membre du Jury international de la 40e édition du Festival du cinéma américain de Deauville sous la présidence de Costa Gavras. Elle est l’auteur de La Légende de la danse (1999, Flammarion), d’ Écrire la Danse, en collaboration avec Michel Archimbaud (2001, Éditions Séguier - Archimbaud). De  La Femme qui danse avec Dominique Simonne t(2008, Éditions du Seuil), de Mademoiselle Rêve et le Pays Lumineux (2014 aux Éditions Limonade), du Le Théâtre du Corps, en collaboration avec Soisic Belin (2015 aux Éditions Plon),et d’ Étoile (2018 aux Éditions Michel Lafon).


Merlin Nyakam surnommé Merlin l’enchanteur, est un professeur de danse africaine et afro-contemporaine de renom. Danseur, chanteur, comédien et chorégraphe, il danse depuis l’âge de 5 ans, pour intégrer le Ballet National du Cameroun à 14 ans et devient danseur étoile à 16 ans.En 1990, il crée sa propre compagnie et est primé par le Ministère de la Culture du Cameroun. Il reçoit également un « Épi d’Or » et est sacré « meilleur danseur » en 1991. En France depuis 1992, il enchaîne de nombreuses créations avec plusieurs chorégraphes : Gérard Gourdot, Philippe Jamet, Frédéric Lescure, George Momboye, Norma Claire etc.

 

En 2000, il reçoit le Prix d’Accueil Studio décerné par la Biennale de Danse et le Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne. Sa première pièce, Récréation Primitive, est très bien accueillie par la profession et le public en 2001. Suivront Liberté d’Expression en 2004, Et’am en 2007, Théorème de Neuneen en 2008 – au Sénégal, Ying Yang en 2009, Organicus en 2014 – au Cameroun, Mother’s Spirit en 2017 – en collaboration avec la chorégraphe Nicole Ponzio. Sa prochaine pièce, en cours de création, verra le jour en 2019.


Régis Truchy est danseur, chorégraphe, mime, metteur en scène.

Après des débuts en danse classique et patinage artistique, il découvre la danse hip-hop en 1984. En raison de son corps élastique, on lui donne très vite le surnom de « chewing-gum ».

Cette spécificité lui permettra en 1994 de lancer sa carrière professionnelle dans plusieurs compagnies de danse et de travailler avec des artistes aussi variés que MC Solaar, NTM, Pina Bausch ou encore d’interpréter un personnage clownesque au Cirque du Soleil...

Considéré comme l’un des précurseurs dans la catégorie wave il influence beaucoup de danseurs dans le monde entier.

Pédagogue, il sait déceler le rythme et le mouvement corporel d’un artiste pour lui révéler sa justesse émotionnelle. Ce travail l’amène à développer des spectacles à grand succès ainsi que son premier seul-en-scène d’ici la fin de l’année.


Corinne Lanselle née à Paris le 26 Août 1956 d’un père artiste peintre et d’une

mère Styliste.

Elle suit ses études de Danse en France et à New york à Alvin AIley School.

Riche de ses multiples expériences professionnelles, elle développe une danse qui exige une connaissance de son centre de gravité et son déploiement vers

lʼextérieur, afin de contrôler lʼalternance constante de positions traversant

l’abandon d’une verticalité passagère.

Pour une recherche autour de la Création Corinne Lanselle sʼentoure dʼartistes de renom Cinéastes et Plasticiens - Musiciens - Artistes de cirque- Danses urbaines - Arts martiaux.


Nicole Guitton
Après une Formation Classique Opéra de Paris, Nicole GUITTON intègre dès l’âge de 17 ans, le Ballet du Rhin (Opéra de Strasbourg), puis plusieurs compagnies de Danse Classique à Paris. Elle se perfectionne en danse contemporaine et jazz auprès de Caroline CARLSON, Peter GOSS, Gene ROBINSON, Valérie CAMILLE, et Victor UPSHAW dont elle deviendra l’assistante et la soliste de sa compagnie. Carrière à multiples facettes, tournera quelques films, chantera, et jouera la Comédie…

A 28 ans, fait ses débuts dans la Chorégraphie, pour les Théâtres, la télévision, des shows et réalisera quelques  « mise en scène » etc. Titulaire du Certificat d’Aptitude aux fonctions de professeur de Danse (option jazz), elle enseignera à Paris en « cours open », puis devient Titulaire au Conservatoire de GARCHES pendant 18 ans et sera invitée dans de nombreux stages en France et à l’Etranger.

Formatrice de professeurs, elle enseigne La Pédagogie dans plusieurs Centre de Formation. Directrice du « Jeune Ballet Jazz Français » durant 10 ans (de 1988 année de la danse à 1998), chorégraphie de nombreux ballets. Elle est membre de la Société des Auteurs (SACD)

Chargée de Mission  ( Ministère de la Culture) elle participe à de nombreux jurys et réalise plusieurs variations pour le Diplôme d’Etat.